Tux aux hermines
Accueil du site > Les Documentations > Comment mettre de la mémoire virtuelle sur une partition

Comment mettre de la mémoire virtuelle sur une partition

Parfois la mémoire vous manque ;-)

vendredi 25 avril 2003, par Christophe « CHiPs » Petit, Vincent Correze

Il arrive parfois (et ça m’est arrivé récemment) que la taille du swap disque devienne insuffisante pour la mémoire demandée par le système.

Souvent, on ne sait alors pas trop quoi faire pour l’augmenter et le système peut devenir carrément bloqué.

Il existe deux moyens d’augmenter cette taille.

Ajouter une partition de swap

Si vous pouvez rajouter un disque, ou si vous avez encore de l’espace non partitionné sur le vôtre, c’est la méthode la plus efficace.

Il est préférable (mais pas obligatoire) de mettre ce nouveau swap sur un disque différent du disque où se trouve le premier swap, votre nouveau aura ainsi le même niveau de priorité que l’ancien.

Dans ce cas, il faut utiliser fdisk ou cfdisk pour formater la partition au format swap, puis faire (sous root) :

# mkswap /dev/<nouvelle_partition>

Il faut ensuite éditer /etc/fstab avec votre éditeur favori pour recopier la ligne concernant le swap, en modifiant seulement le /dev/<ancien_swap> en /dev/<nouveau_swap>.

Enfin, il faut saisir la commande :

# swapon /dev/<nouveau_swap>

C’est fait ! La modification du fstab assure que le nouveau swap sera chargé au prochain reboot de la machine.

Ajouter un fichier de swap

On n’a pas toujours la possibilité de rajouter un disque ou de modifier ses partitions. Dans ce cas, il est toujours possible d’écrire un fichier sur le disque qui sera utilisé par le système comme swap. Pour cela, voir l’article de CHiPs.

C’est tout pour aujourd’hui :-)

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0