Tux aux hermines
Accueil du site > Tribune Libre > Devinez qui trafique chez vous tous les soirs

Encore un CLUF

Devinez qui trafique chez vous tous les soirs

Air Connu

jeudi 6 mars 2003, par Vincent Correze

A la suite de L’article d’Uzine, et après la lecture d’un autre article dont je vous parlerais plus tard, je me suis penché sur la lecture d’un CLUF....

Pour rappel, un CLUF c’est un « Contrat de Licence Utilisateur Final », c’est à dire le contrat définitif qui lie l’utilisateur (vous) et le fournisseur (en l’occurrence, Microsoft®).

Lorsqu’on installe un produit Microsoft, quel qu’il soit, il apparaît en général une boite de dialogue avec du texte écrit en tout petit et un gros bouton j’accepte en bas [1]. Tant qu’on n’a pas sélectionné la bonne case, on ne peut activer le bouton suivant qui va lancer l’installation [2]

En plus, le texte est compliqué à lire, il est écrit petit et même avec des phrases en majuscules, extrêmement rébarbatif donc. Résultat, 99,99% des gens ne lisent jamais ce contrat...

Grave Erreur !

Dans les dernières versions des CLUF de système de Microsoft (c’est à dire celui de Windows® XP et celui du Service Pack 3 de Windows® 2000), il y a un certain nombre d’articles vachement intéressants...

Je me suis basé sur le contrat qui va avec le SP3, d’autant plus intéressant qu’il ajoute simplement des clauses supplémentaires au contrat de base de Windows® [3].

Le contrat est simple (il ne fait que 3 pages) et voici un résumé de ce qu’il dit :

Le Contrat

En acceptant ce contrat vous reconnaissez être lié par lui et par le contrat précédent (celui de Windows® 2000) en même temps. En plus, si vous n’avez pas de contrat Windows® 2000 légal, vous n’avez aucun droit et vous n’êtes pas autorisés à utiliser le SP3. Bon, ça, normal [4].

Petites modifications entre amis

C’est au paragraphe Droits et limitations supplémentaires que c’est intéressant :

- Microsoft se donne le droit de venir voir ce que vous avez comme logiciel sur votre ordinateur.
- Microsoft ne peut utiliser les infos que pour améliorer ses produits ou vous fournir des services personnalisés [5].
- Microsoft se donne le droit de fournir (comprenez : vendre) ces informations à des tiers.
- Microsoft peut déléguer ce sale boulot à un «  agent désigné  », c’est à dire une autre boite.
- Microsoft peut vérifier non seulement le logiciel implanté (Windows) mais la version de Windows® ou des composants que vous utilisez.
- Microsoft se donne le droit de télécharger automatiquement des « mises à jour » des composants sur votre ordinateur.
- Vous avez le droit de copier le SP3 seulement si vous avez des versions légales de Windows® 2000 [6].

Vous me prévenez si vous trouvez où sont les droits supplémentaires...

Il se trouve d’ailleurs qu’un Site Allemand a démontré récemment que non seulement Microsoft vient voir ce que vous avez sur votre ordinateur comme version de Windows, mais qu’il récupère en plus la liste des applications installées, en allant chercher dans la base de registre [7]. Si la licence ci-dessus laisse entendre que le Logiciel en question pourraît être Windows® seul, la réalité montre que Microsoft récupère illégalement des informations sur votre utilisation de l’informatique [8].

Pas vu, pas pris

C’est au paragraphe exclusions de garantie que ça devient ubuesque. Microsoft précise bien à chaque fois dans la mesure permise par la réglementation applicable, heureusement. Voici le délire :

- Windows® est imparfait ;
- Windows® est fourni en l’état (vous n’avez pas le droit de vous plaindre) ;
- Windows® n’a aucune qualité marchande ;
- Windows® n’est pas adapté à un usage particulier ;
- Windows® n’est pas précis, ne donne pas de réponses exactes ;
- Windows® peut contenir des négligences ;
- Windows® ne garantit pas un usage paisible ;
- Windows® n’est pas conforme à sa description ;
- Windows® provoque peut-être des troubles de possession ;
- Windows® ne garantit pas que vous allez conserver vos informations ;
- Windows® ne garantit pas qu’il protège votre vie privée ;
- Vous n’êtes pas propriétaire de Windows® (rappelez-vous, c’est juste un droit d’utiliser que vous avez payé 455 €...) ;
- Vous assumez l’ensemble des risques ;
- Vous n’avez pas le droit de vous plaindre si Microsoft manque à ses obligations (y compris l’obligation de bonne foi) ;
- Microsoft n’est responsable de rien ;
- Quelque soit les dégâts occasionnés par le SP3, et si la loi l’y oblige vraiment, les dommages et intérêts ne peuvent dépasser 5$ (oui, cinq dollars : environ 5 euros [9]...)...

Et je vous en passe d’autres un peu plus juridiques.

Alors, que faire ?

Lorsqu’on étudie un peu les problèmes de licences ou de droit commercial, on rentre dans quelque chose d’assez compliqué. En matière de services, il s’agit de recevoir de l’argent de quelqu’un en échange de la réalisation d’une tâche, en fonction d’un contrat qui lie les deux parties.

Dans ce cas là, on est dans le cas d’une société qui vous fournit le droit d’utiliser une information (un logiciel) dont vous n’avez pas de description précise, sans en être responsable [10] et dont vous n’êtes même pas certain qu’il corresponde à vos besoins. Qui plus est, cette information n’a pas de qualité marchande garantie (on se demande alors pourquoi les intégrateurs le vendent ... ).

En achetant la licence Windows® vous avez donc la liberté d’utiliser et c’est tout [11]. Vous autorisez une entreprise a encaisser un chèque de votre part sans que vous ayez aucune garantie.

En comparant ces clauses du CLUF avec la GPL, on constate que les Logiciels Libres sont des informations (logiciels), gratuites, dont vous avez une description précise (le code source), que vous pouvez utiliser, modifier et diffuser à volonté, et qui n’offre aucune garantie de qualité où d’adéquation aux besoins.

En utilisant un logiciel sous licence libre [12], vous avez la liberté d’utiliser, la liberté d’étudier le fonctionnement, la liberté de diffuser et la liberté d’améliorer le logiciel.

Je vous laisse tirer vos propres conclusions...

Liens

Voici quelques liens intéressants :

- Devinez qui vient fouiller chez vous ce soir, déjà cité plus haut, réflexions sur le CLUF de Windows® Media Player 9 ;
- La News LinuxFR correspondante et surtout le débat qui lui correspond ;
- Une réflexion sur l’avenir de l’informatique et les projets de Microsoft, en anglais malheureusement ;

Conclusion

Avant de déprimer, rappelez vous : « le métal est meilleur que la viande... »


P.-S.

Comme je cite mes sources, voici un exemplaire du CLUF supplémentaire du SP3 de Windows® 2000 :

CONTRAT DE LICENCE UTILISATEUR FINAL SUPPLÉMENTAIRE POUR LOGICIEL MICROSOFT

IMPORTANT : À LIRE ATTENTIVEMENT : Ces composants système d'exploitation de Microsoft Corporation (« Microsoft »), y compris toute documentation « en ligne » ou sous forme électronique (les « Composants SE »), sont soumis aux termes du contrat par lequel vous avez acquis sous licence le produit système d'exploitation Microsoft applicable décrit ci-dessous (chacun des contrats étant dénommé un « Contrat de Licence Utilisateur Final » ou CLUF), ainsi qu'aux termes et conditions du présent CLUF Supplémentaire. EN INSTALLANT, EN COPIANT OU EN UTILISANT DE TOUTE AUTRE MANIÈRE LES COMPOSANTS SE, VOUS RECONNAISSEZ ÊTRE LIÉ PAR LES TERMES DU CLUF RELATIF AU PRODUIT SE APPLICABLE ET PAR LES TERMES DU PRÉSENT CLUF
SUPPLÉMENTAIRE.  SI VOUS ÊTES EN DÉSACCORD AVEC CES TERMES, VEUILLEZ NE PAS INSTALLER, COPIER OU UTILISER LES COMPOSANTS SE.

REMARQUE : SI VOUS NE DISPOSEZ PAS D'UN CLUF VALABLE POUR MICROSOFT WINDOWS 2000 PROFESSIONNEL, WINDOWS 2000 SERVER, WINDOWS 2000 ADVANCED SERVER OU WINDOWS 2000
DATACENTER SERVER (chacun étant dénommé un « Produit
SE »), VOUS N'ÊTES PAS AUTORISÉ À INSTALLER, À COPIER OU À UTILISER DE TOUTE AUTRE MANIÈRE LES COMPOSANTS SE, ET VOUS N'AVEZ AUCUN DROIT EN VERTU DE CE CLUF SUPPLÉMENTAIRE.

Les termes utilisés dans le présent CLUF Supplémentaire qui commencent par une lettre majuscule et qui ne sont pas définis aux présentes ont le sens qui leur a été attribué dans le CLUF relatif au Produit SE applicable

Stipulations Générales. Les Composants SE vous sont fournis par Microsoft aux fins de mettre à jour, compléter ou remplacer les fonctionnalités existantes du Produit SE applicable.
Microsoft vous concède une licence d'utilisation des
Composants SE en vertu des termes du CLUF relatif au produit SE applicable (ce CLUF étant incorporé aux présentes par référence, sauf stipulation contraire ci-dessous) et des termes de ce CLUF Supplémentaire, à condition que vous respectiez l'ensemble de ces termes. Dans la mesure où les termes du présent CLUF supplémentaire seraient en contradiction avec les stipulations du CLUF relatif au Produit SE applicable, les termes du présent CLUF Supplémentaire prévaudront
uniquement en ce qui concerne les Composants SE.

Droits et Limitations Supplémentaires

* Si le concédant de licence du Produit SE applicable était une entité autre que Microsoft, uniquement pour ce qui concerne les Composants SE et dans le cadre du présent CLUF Supplémentaire, Microsoft sera le concédant de licence desdits Composants SE au lieu du « Fabricant » ou autre entité et toute assistance relative auxdits Composants SE, le cas échéant, ne sera pas fournie par le Fabricant. Pour ce qui concerne les fonctionnalités existantes du Produit SE applicable qui ne sont pas mises à jour, complétées ou remplacées par les Composants SE, le CLUF relatif au Produit SE restera en
vigueur quant audit Produit SE.

* Si vous choisissez d'utiliser les fonctionnalités de mise à jour du Produit ou des Composants SE, il est nécessaire d'utiliser certaines informations relatives au système, au matériel et au logiciel de votre ordinateur pour implémenter lesdites fonctionnalités. En utilisant ces fonctions, vous autorisez explicitement Microsoft ou son agent désigné à accéder aux informations nécessaires à la mise à jour et à les utiliser.
Microsoft peut utiliser ces informations uniquement aux fins d'améliorer ses produits ou de vous fournir des services ou technologies personnalisées. Microsoft peut être amenée à divulguer ces informations à des tiers, mais pas sous une forme qui vous identifierait personnellement.    

* Le Produit ou les Composants SE contiennent des
composants qui permettent et facilitent l'utilisation de certains services Internet. Vous autorisez Microsoft à vérifier automatiquement la version du Produit et/ou des composants que vous utilisez, et à fournir des mises à jour ou des corrections au Produit qui seront automatiquement téléchargées vers votre ordinateur.  

* Si vous disposez de plusieurs exemplaires sous licence
valable du/des Produit(s) SE applicable(s), vous êtes autorisés à reproduire, installer et utiliser un exemplaire des Composants SE, en tant que partie de ce/ces Produit(s) SE, sur tous vos ordinateurs sur lesquels fonctionnent des exemplaires sous licence valable du/des Produit(s) SE, et ce à condition que vous
utilisiez ces exemplaires supplémentaires des Composants SE conformément aux termes stipulés ci-dessus. Microsoft, ses filiales et/ou ses fournisseurs détiennent l'ensemble des droits de propriété, droits d'auteur et autres droits relatifs aux Composants SE. Tous les droits qui ne sont pas expressément
concédés sont réservés par Microsoft, ses filiales et/ou ses fournisseurs.

SI LE PRODUIT SE APPLICABLE VOUS A ÉTÉ CONCÉDÉ SOUS LICENCE PAR MICROSOFT OU PAR L'UNE QUELCONQUE DE SES FILIALES À 100 %, LA GARANTIE LIMITÉE (SI ELLE EXISTE) INCLUSE DANS LE CLUF RELATIF AU PRODUIT SE S'APPLIQUE AUX COMPOSANTS SE, À CONDITION QUE CEUX-CI VOUS AIENT ÉTÉ CONCÉDÉS SOUS LICENCE PENDANT LA DURÉE DE LA
GARANTIE LIMITÉE CONTENUE DANS LE CLUF RELATIF AU PRODUIT SE. CEPENDANT, LE PRÉSENT CLUF SUPPLÉMENTAIRE N'A PAS POUR EFFET DE PROROGER LA DURÉE DE CETTE GARANTIE LIMITÉE.

SI LE PRODUIT SE EN CAUSE VOUS A ÉTÉ CONCÉDÉ SOUS LICENCE PAR UNE ENTITÉ AUTRE QUE MICROSOFT OU QUE L'UNE QUELCONQUE DE SES FILIALES À 100 %, MICROSOFT EXLUT TOUTE GARANTIE RELATIVE AUX COMPOSANTS SE COMME CELA EST
STIPULÉ CI-APRÈS :

EXCLUSION DE GARANTIE. DANS TOUTE LA MESURE PERMISE PAR LA RÉGLEMENTATION APPLICABLE, MICROSOFT ET SES FOURNISSEURS VOUS FOURNISSENT LES COMPOSANTS SE, AINSI QUE, LE CAS ÉCHÉANT, TOUT SERVICE D'ASSISTANCE RELATIF À CES COMPOSANTS (LES « SERVICES D'ASSISTANCE »), EN
L'ÉTAT ET AVEC TOUTES LEURS IMPERFECTIONS. EN OUTRE, MICROSOFT ET SES FOURNISSEURS EXCLUENT PAR LES PRÉSENTES TOUTE AUTRE GARANTIE LÉGALE, EXPRESSE OU IMPLICITE, RELATIVE AUX COMPOSANTS SE ET AUX SERVICES D'ASSISTANCE, Y COMPRIS, MAIS DE MANIÈRE NON LIMITATIVE (LE CAS ÉCHÉANT), TOUTE GARANTIE :  DE PROPRIÉTÉ, D'ABSENCE DE
CONTREFAÇON, DE QUALITÉ MARCHANDE, D'ADÉQUATION À UN USAGE PARTICULIER, D'ABSENCE DE VIRUS, DE PRÉCISION OU D'EXHAUSTIVITÉ DES RÉPONSES, DES RÉSULTATS OBTENUS, D'ABSENCE DE NÉGLIGENCE, OU DE DÉFAUT DE FABRICATION, DE
JOUISSANCE PAISIBLE, D'ABSENCE DE TROUBLE DE POSSESSION ET DE CONFORMITÉ À LA DESCRIPTION. VOUS ASSUMEZ L'ENSEMBLE DES RISQUES DÉCOULANT DE L'UTILISATION OU DU FONCTIONNEMENT DES COMPOSANTS SE ET DES SERVICES D'ASSISTANCE.

EXCLUSION DE RESPONSABILITÉ POUR LES DOMMAGES ACCESSOIRES, INDIRECTS ET CERTAINS AUTRES TYPES DE DOMMAGES. DANS TOUTE LA MESURE PERMISE PAR LA RÉGLEMENTATION APPLICABLE, MICROSOFT OU SES FOURNISSEURS NE POURRONT EN AUCUN CAS ÊTRE TENUS POUR RESPONSABLES DE TOUT DOMMAGE SPÉCIAL, ACCESSOIRE, INCIDENT OU INDIRECT DE QUELQUE NATURE QUE CE SOIT, Y COMPRIS, MAIS DE
MANIÈRE NON LIMITATIVE LES PERTES DE BÉNÉFICES, PERTES D'INFORMATIONS CONFIDENTIELLES OU AUTRES INFORMATIONS, INTERRUPTIONS D'ACTIVITÉ, PRÉJUDICES CORPORELS, ATTEINTES À LA VIE PRIVÉE, MANQUEMENT À TOUTE OBLIGATION (Y COMPRIS L'OBLIGATION DE BONNE FOI OU DE DILIGENCE) POUR DES ACTES DE NÉGLIGENCE, ET POUR TOUTE PERTE
PÉCUNIAIRE OU AUTRE, RÉSULTANT DE, OU LIÉ À L'UTILISATION OU À L'IMPOSSIBILITÉ D'UTILISER LES
COMPOSANTS SE OU LES SERVICES D'ASSISTANCE, OU À LA FOURNITURE OU AU DÉFAUT DE FOURNITURE DES SERVICES D'ASSISTANCE, OU À LA FOURNITURE DE CE CLUF SUPPLÉMENTAIRE, MÊME SI LA SOCIÉTÉ MICROSOFT OU UN QUELCONQUE FOURNISSEUR A ÉTÉ AVISÉ DE L'ÉVENTUALITÉ DE TELS DOMMAGES.

LIMITATION DE RESPONSABILITÉ ET RECOURS.
NONOBSTANT TOUT DOMMAGE QUE VOUS POURRIEZ SUBIR POUR QUELQUE MOTIF QUE CE SOIT (NOTAMMENT TOUS LES DOMMAGES ENUMÉRÉS CI-DESSUS ET TOUS LES DOMMAGES DIRECTS OU
GÉNÉRAUX), L'ENTIÈRE RESPONSABILITÉ DE MICROSOFT ET DE L'UN QUELCONQUE DE SES FOURNISSEURS AU TITRE DE TOUTE STIPULATION DE CE CLUF SUPPLÉMENTAIRE ET VOTRE SEUL RECOURS EN CE QUI CONCERNE TOUS LES DOMMAGES PRÉCITÉS NE
SAURAIENT EXCÉDER LE MONTANT QUE VOUS AVEZ
EFFECTIVEMENT PAYÉ POUR LES COMPOSANTS SE OU 5 DOLLARS US (US$ 5,00) SI CE MONTANT EST PLUS ÉLEVÉ. LES PRESENTES LIMITATIONS ET EXCLUSIONS DEMEURERONT APPLICABLES DANS TOUTE LA MESURE PERMISE PAR LA REGLEMENTATION APPLICABLE, QUAND BIEN MEME UN QUELCONQUE RECOURS EXERCE A L'OCCASION DE TOUT MANQUEMENT QUELCONQUE NE PRODUIRAIT PAS D'EFFET.

EULAID:W2KSP3_RM.0_UPD_STD_FR

Notes

[1] et un petit bouton je refuse, faut pas exagérer.

[2] Les spécialistes appellent ça « modal ».

[3] Et qu’il est moins long que ce dernier ;-) En plus j’ai pas de Windows® XP sous la main.

[4] C’est logique, sans Windows® 2000 légal, donc sans Windows® 2000 du tout, vous n’avez pas besoin du SP3. CQFD

[5] Comprenez : en fonction de vos goûts et couleurs : bonjour la vie privée...

[6] Normal, cf plus haut

[7] HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE pour les connaisseurs...

[8] La récupération de ce type d’information est illégal au regard du DMCA Américain. Pour ceux qui lisent le XML dans le texte, le schéma d’une partie des informations récupérées par Microsoft est .

[9] Oui, d’accord, j’exagère : c’est la somme payée où 5$ si c’est plus.

[10] dans la limite de la loi, heureusement !

[11] Et encore, diraient certains ;-)

[12] il y en a d’autres que la GPL.

27 Messages de forum

  • Impressionné !

    JV

    A+

    • Croyez-vous que tous les internautes aient la competence suffisante pour quitter un système tel que windows ????? A part LINUX ,je ne vois pas d’autre alternative . La loi du marché est ainsi faite ; Windows est en position de monopole,c’est à prendre ou à laisser. D’ou la necessité de se débarrasser du carcan qui oblige les internautes de passer par des produits uniques. En ce qui me concerne justement sorti de windows,je voudrais bien passer sous LINUX mais n’ai pas les compétences suffisantes pour réussir ma conversion...

      • On le martèle à tous les vents ;-)

        Toute personne qui sait utiliser une souris et un clavier peut passer sous linux. Il suffit de voir des choses comme cette image pour voir que l’utilisation d’un micro sous Linux n’est pas très différente de celle d’un micro sous Windows©.

        De très nombreuses personnes s’accordent à dire que l’aide appportée par les linuxiens (nous) est bien meilleure et bien plus efficace que celle apportée par les vendeurs de Windows&copy.

        Après, il faut simplement avoir envoie de comprendre comment ça marche ;-)

        Le pas n’est pas si difficile à passer (surtout qu’on peut conserver un double-boot), et c’est le moment de le faire !

        • > > > > Devinez qui trafique chez vous tous les soir 30 avril 2003 17:40, par Saint Thomas

          Si c’était aussi simple !
          La méthode Coué est sympa, mais ne marche pas.

          Même avec une Mandrake 9.1, Linux est compliqué sitôt qu’on veut installer ou désinstaller, des tas de périphériques n’ont pas de pilotes ou supposent des connaissances aiguës pour leur installation.
          Tu dis "Il faut simplement avoir envie de comprendre comment ça marche". Je pense que si on appliquait ça aux automobiles, il n’y aurait plus d’embouteillages.
          Ce que je voudrais, c’est un système qui tourne sans planter et sans me casser la tête. Ni Windows ni Linux n’y sont parvenus aujourd’hui.

          Autre chose, le double boot te dispense du CLUF ?

          • Si tu ne veux pas te prendre la tête avec l’installation de Linux, tu peux toujours employer l’argent économisé en te passant de Windows. A ce tarif, je suis sur que tu trouveras des gens pour te l’installer...

            Et pourle double-boot : ça ne dispense pas du CLUF, mais ça laisse le temps de découvrir Linux, tout en gardant un système qu’on connaît.

            • Moi je suis peut-être pas trop nul pour passer à Linux (je sais pas) mais je n’ai pas le temps. Je dois éviter despbl de compatibilité aussi. On a tous 10.000 choses à faire et un PC c’est trop important pour bricoler. Je bosse avec, j’ai mes tonnes de fichiers, si ca déconne je suis mort. Si j’étais + jeune et moins de boulot, tt de suite —> Linux. C’est peut être con, mais c’est ainsi.

              • > Devinez qui trafique chez vous tous les 26 février 2006 12:29, par jack444

                suis un peu dans la même situation
                Thunderbird+Firefox+OpenOffice20 c’est facile à installer et très performant, mais toucher à la pieuvre XP Home et à ses mise à jour me fait assez peur
                Jacques

          • Pourquoi personne ne pense à Mac OS X ?

          • "Ce que je voudrais, c’est un système qui tourne sans planter et sans me casser la tête"

            Arf !

            Alors abandonne l’informatique !
            Un tel système n’éxiste pas ! (sinon je tournerai déja avec !)

      • > > > Devinez qui trafique chez vous tous les soirs 8 octobre 2003 21:21, par vincent

        Bon ma belle-fille a douze ans, ce n’est pas une surdouée est elle est ravi d’utiliser Linux pour aller sur Internet chercher les photos de ses stars préférées.....
        Elle installe des fonds d’écran affreux (plusieurs différents grâce aux bureaux virtuels sous kde).
        Alors qui vient me dire que Linux est difficile à utiliser ?
        Cela peut faire peur à installer...les install parties sont faîtes pour vous

  • > Devinez qui trafique chez vous tous les soirs 13 mars 2003 06:18, par mimo57

    Les baisés comptez-vous.....

    De toute facon, on a pas trop le choix, avec son monopole. Meme si c’est de la m....e les produit µsoft, vu le paquet de gents qui les utilisent, tout ceux qui deciderons de ne plus le faire, ce rendrons incompatible avec le reste du monde. Alors pas le choix.....

    • > > Devinez qui trafique chez vous tous les soirs 14 mars 2003 14:18, par Benoît - Beny - Pineau

      Sans vouloir être méchant, je pense, sincèrement, qu’il ne faut pas avoir grand chose dans le citron pour tenir de tels propos.

      Admettons, dans tes propos, que microsoft ai le monopole ( même s’ils ne l’ont pas sur Apache [+1 pour beny]), en quoi cela peut te rendre imcompatible avec le reste du monde ?
      1- Tu va sur internet pareil sous linux
      2- Tu lis tes mails pareil (voir mieux) sous linux.
      3- OOo, mozilla et bien d’autres sont portés sous win -> où est donc l’incompatibilité avec l’utilisateur beta d’un pc ? [+1 pour beny]

      Vu le paquet de musiques produit par les grosses maisons de disques, il est vrai que toute personne n’écoutant pas Britney Spears [toutes mes condoléances pour ses nombeuses fans], se rendent donc socialement incompatible avec la société.Ecoutez tous Britney sinon vous ne serez qu’un marginal, et n’oubliez surtout pas à acheter son futur dernier album pour nous enrichir.

      Enfin, il y a pleins de gens autour de moi qui utilisent windows et je ne suis pas incompatible avec eux. Maintenant, ceux qui sont tout joyeux quand ils rentrent chez eux pour installer le dernier win craké ... lisez le CLUF, puis passez-nous voir au 17, Rue Paul Bellamy :-)

  • qu’est-ce qu’un logiciel ? 16 mars 2003 15:03, par Eric T.

    Dans l’esprit, la licence de microsoft est abusive. Cet abus est dû au flou juridique de ce qu’est un logiciel. Je ne suis pas juriste, mais il me semble que le logiciel est considéré comme une oeuvre littéraire... Il est alors difficile de porter plainte pour malfaçon et difficile de faire valoir des droits contre la license utilisateur.

    D’un autre côté, si on décrit les logiciels de manière juridiquement très restrictive, on menace tous les logiciels Open Source. En effet, si on pénalise lourdement une malfaçon (comprendre un Bug), les auteurs du logiciel seront poursuivis. Or les auteurs Open Sources ne souscrivent pas à de coûteuses assurances pour les dégats que peuvent occasionner leurs logiciels...

    La solution est mener de front deux batailles : 1)la réflexion sur ce qu’est un logiciel en fonction des attentes du "client" (fiabilité, véracité des traitements de l’information) et des moyens dont dispose ce client pour se défendre (le source du code par exemple). 2) un lobbying pour faire appliquer le fruit ces réflexions.

  • quelqu’un peux me dire pourquoi je ne trouve pas les différents CLUF sur le site de µ$oft ?

    je vient de passer 1h30 à les chercher.....

    je suis manchot ou bien ???

    • > > Devinez qui trafique chez vous tous les soirs 28 mars 2003 23:55, par Ka Teznik

      Non, tu n’es pas manchot : les CLUF ne sont pas disponibles sur le site de microsoft.

      En plus, si j’ai pu copier le CLUF du SP3, c’est parce que je disposais déjà d’un système fonctionnel. Ca m’a permis de faire un copier-coller dans Gvim.

      Par contre, lorsqu’on installe Windows, au moment où le CLUF s’affiche on n’a ni la possiblité de l’imprimer (il n’y a pas encore d’imprimante installée), ni la possiblité de le copier quelque part.

      Par contre (vu sur TechNet) le contrat complet est (paraît-il) disponible dans Systemroot\System32\eula.txt

      Le Systemroot c’est en général c:\winnt\system32

      A+

  • > Devinez qui trafique chez vous tous les soirs 17 avril 2003 12:03, par Pierre

    Bonjour,

    Juste une question : serais-tu LE Vincent Correze de Malakoff, juriste s’il en est ?

  • > Devinez qui trafique chez vous tous les soirs 12 mai 2003 18:00, par Parms

    Je pense que ce contract est simplement le contract type Blindage US, à savoir que si tu te casses un ongle en cliquant du le bouton "Se loguer" tu ne puisses pas attaquer MS pour gagner quelques millions de $, j’ai jamais entendu parler d’un particulier qui a fini ses jours en prison parcequ’il a installé Office piraté ? Alors keep cool... respire et profite du beau temps pour aller te promener à l’occasion, voir des arbres de la verdure cela fait beaucoup de bien, je t’assure, il y a une vie derrière les fenêtres ;-)

    • "j’ai jamais entendu parler d’un particulier qui a fini ses jours en prison parcequ’il a installé Office piraté ?"

      Dans la boutique de mon fournisseur de pièces détachées, on peut y voir un poster sur lequel Microsoft "sanctifie" quelques "trophées" de sociétés d’intégrateurs qui s’amusaient à fournir à leurs clients des copies de windows XP. Les amendes sont assez conséquentes, on parle de plusieurs centaines de milliers d’euros, ce qui est quand même un comble de se dire que légalement, le petit intégrateur de quartier est redevable d’une telle somme à l’homme le plus riche du monde. C’est "Robin des bois" à l’envers. Détrousser les pauvres pour nourrir les riches.

      Evidemment ils ne traquent pas (encore) le petit particulier qui va s’installer Office version piraté pour avoir la même chose qu’au bureau, et pour cause, s’il possède MS-Office au bureau et à la maison il n’entendra jamais parler d’ Open-Office et sera même instinctivement réfractaire à l’idée de changer de suite bureautique puisqu’il sera "conditionné" à la maison et au travail.

      Donc, en fournissant des copies crackées et piratées de logiciels propriétaires, on contribue à conforter ces derniers dans leur situation de monopole.

      Alors plutôt que de risquer de devoir payer des amendes juste parce qu’on a voulu utiliser son ordinateur, jouons leur jeu, respectons les termes de la licence des logiciels propriétaires : Stop à la copie pirate de logiciels payants, mais installons des logiciels libres à la place.

  • > Devinez qui trafique chez vous tous les soirs 9 juin 2003 18:48, par Thomas

    Très intéressant, mais tout de même, une directive CE protège les consommateurs et les lois internes intégrant la directive, pareillement. L’essentiel de ce salmigondi de jus de couilles juridique ne résisterait pas un instant devant les tribunaux. Microsoft (R) relève des lois et tribunaux où il vend ses produits aux consommateurs, s’agissant de lois d epolice économique. En Belgique, on appelle cela des "clauses abusives". Elle sont réputées non écrites. Ca doit être pareil en France.
    Bon, mais les professionnels alors, qui ne sont pas consommateurs ? Eux ont le choix : vivre libre avec Linus ou écarter les fesses pour Microsoft.

  • Et si on a une version pirate ?
    Et si on a une version pirate et un firewall qui coupe l’accès de microsoft à notre beau ordinateur ?

    Oui ce qu’ils font est injuste, mais oui il reste des solutions hors linux/unix/etc
    Quelqu’un à déjà lu les licences macOS ? (notez bien que pour les mac, cro$oft possède une part des actions pour faire vivre ce ptit bout de chou et éviter la loi "anti-trust" US.

    Tout n’est pas perdu
    Ayez foi en la résistance naturelle de l’être humain

  • > Devinez qui trafique chez vous tous les soirs 3 janvier 2005 11:17, par EurkY

    et pour ceux qui sont tjs en Win98 ils font koi A HA HA H

    toute maniere, tout le monde connait microsoft et leur politique...

  • Devinez qui trafique chez vous tous les soirs 22 novembre 2006 01:47, par jean-gilles jacques-paul

    admettons que notre copie de windows soit parfaitement légale, mais qu’un autre logiciel microsoft (word, outlook) le soit un peu moins. le sp3 se reserve-t-il le droit d’aller en vérifier l’authenticité ?

  • Devinez qui trafique chez vous tous les soirs 30 décembre 2006 10:37, par innominata

    En fait, il ne vient fouiner personne chez moi, car j’ai installé ma version avec comme nom utilisateur Bill Gates, et comme compagnie Microsoft. Il serait temps que les utilisateurs d’informatique commencent à comprendre qu’il est impératif d’inscrire n’importe quoi dans les questionnaires bouffons que "l’on" veut leur faire remplir. Quand j’achète un kg de banane, je ne décline pas mon identité. En 2007 il serait opportun de statistiquement mentir, c’est un devoir de répondre n’importe quoi à toutes les questions idiotes. Il faut aussi demander un salaire pour répondre aux nombreuses enquêtes en tout genre, celui qui fait l’enquête est payé, pourquoi pas celui qui y répond ? Il fait partie de l’enquête aussi.
    En fait 2007 anonymes, voir sous un faux nom avec un maximum de faux renseignements.
    .

    • Devinez qui trafique chez vous tous les soirs 31 octobre 2007 08:31, par Non2

      D’accord pour l’anonymat systématique dans les réponses aux questionnaires, à 100%.

      Mais à l’origine de ta connection, tu as un fournisseur d’accès à internet. Et lui te fournit ses services à domicile. Il est légalement obligé de les fournir à la demande de la "justice" (commisssion rogatoire d’un juge ou un truc comme ça). L’anonymat aussi a ses limites, surtout quand ce sont les sociétés commerciales mondiales qui portent la plainte.
      C’est pour la même raison que les posts que tu as pu passer ici ou ailleurs te demandent ton adresse mail (diffamation, propos racistes ou autres délits possibles).

      Et en plus, appelle-toi "Anne O’Nym" de la société "Chez Chacun", ça ira. Mais "Bill Gates" de chez "Microsoft", qu’est-ce qui les empêchera de porter une autre plainte pour usurpation d’identité ?

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0