Tux aux hermines
Accueil du site > L’événement > Il faut sauver Mandrake !

Il faut sauver Mandrake !

jeudi 23 janvier 2003, par Raymond Leduc

Vous utilisez un ordinateur quotidiennement, au bureau, ou chez vous...

alors le message qui suit vous concerne...

Mais avant toute autre chose, je vous invite à lire cette FAQ qui parle moins d’informatique que de politique et de l’avenir des libertés individuelles.

Je vous invite à la lire JUSQU’AU BOUT, sinon vous perdrez votre temps avec la suite de ce message... (les autres liens que je vous propose sont là juste pour les curieux qui voudront plus d’information, leur consultation ne sera donc pas nécessaire à la compréhension de ce qui suit, ouf ;-)

...

Cà y est, vous avez achevé votre lecture ? Le monde que nous prépare Microsoft, Intel et consort est terrifiant n’est-ce-pas ?

Ce qui explique pourquoi l’APRIL (Association Pour la Promotion et la Recherche en Informatique Libre) demande à "toutes les organisations concernées par la défense des libertés individuelles de prendre conscience des dangers que représentent des projets comme Palladium et TCPA. Car sous un aspect technique anodin et trompeur, ces nouveaux types d’infrastructures se préparent à verrouiller tous les systèmes d’information en mettant en péril la liberté de chaque utilisateur d’ordinateur, et donc de chaque citoyen". Voyez à ce sujet : ce Communiqué ou celui là.

Mais, me direz-vous, quel est le rapport avec cette "Mandrake" que le sujet de mon article invite à sauver ? Et bien, avec SuSE (allemande) et Red Hat (américaine), la société Mandrake (française) est l’une des trois grandes entreprises qui développent et diffusent le système d’exploitation Linux.

Ce système est non pas gratuit mais "libre". Les sociétés qui le promeuvent vivent donc toutes, pour l’essentiel, des services liés qu’elles proposent à leurs clients (assistance, conseils,...). C’est quoi un logiciel libre ? C’est un logiciel qui répond à trois critères. Tout d’abord, la liberté pour chacun d’étudier comment le programme fonctionne, et de l’adapter à ses propres besoins. Ensuite, la liberté de le copier et de le diffuser auprès d’amis ou de collègues, ce qui est strictement interdit avec des logiciels classiques du commerce. Et enfin, la liberté d’améliorer soi-même le logiciel pour en faire profiter la communauté [1]

Ce positionnement économique est évidemment, pour aujourd’hui, un pari. Et comme tout pari, il peut être perdu ou gagné. Or, Mandrake, après des erreurs de gestion dans le passé, risque bien de le perdre malgré la très grande rigueur de sa nouvelle équipe dirigeante [2]

Vous me direz... et alors ?

Alors c’est grave. Et même gravissime. Car si Mandrake tombe, SuSE et Red Hat risquent fort de connaître le même sort. Auquel cas Microsoft aura gagné la "guerre" que Bill Gates (son PDG) et la "technodictature" (les multinationales dominantes dans le domaine des communications et des medias) conduisent contre les hommes libres.

C’est quoi Microsoft en effet ?
- une multinationale (la plus riche du monde) qui impose ses conditions économiques à la planète entière ;
- un système secret, qui est donc très probablement le meilleur outil d’espionnage des individus jamais mis au point ;
- une firme qui déclare ouvertement vouloir demain contrôler TOUS les usages et les contenus de TOUS les micro ordinateurs de la planète.

J’exagère ?

Hélas non.

Je ne m’étendrai pas sur les profits colossaux de la firme de Redmont. Pour vous en convaincre, il vous suffit de savoir qu’elle est née dans un garage il y a vingt sept ans, et qu’aujoud’hui son propriétaire, Bill Gates, est l’homme le plus riche du monde.

D’autre part, en ce qui concerne le caractère secret des logiciels de Microsoft, vous poser à vous même la question "pourquoi sont-ils secrets" suffira à vous convaincre que c’est le moyen idéal d’installer des backdoors ("portes dérobées", laissées volontairement par les programmeurs afin de pouvoir infiltrer votre système), utiles non seulement aux services de renseignements, mais aussi et surtout à la firme elle-même, qui peut ainsi gagner encore plus d’argent en anticipant/orientant/manipulant les consommateurs qui utilisent ses produits.

Enfin, pour comprendre sa volonté de contrôler les individus, avec la bénédiction des décideurs politiques (et pas seulement américains), souvenez-vous de ce que vous venez de lire au sujet de TCPA/Palladium, et méditez ce passage d’un article du Monde du 16/01/03 :

"(...) à l’automne 2002, Ross Anderson, spécialiste de sécurité des systèmes d’information et directeur de recherche au laboratoire d’informatique de l’université de Cambridge (Royaume-Uni), est ainsi contacté par Microsoft [Rq : pour le projet TCPA/Palladium]. Après examen du dossier, il renonce à toute forme de collaboration. "Je me suis rendu compte que leurs motivations n’étaient pas tant la sécurité que le fait de pouvoir rendre les gens captifs de certains produits"(...)"

Vous me direz que Mandrake, ou SuSE, ou Red Hat sont des firmes capitalistes, comme Microsoft et Intel. Certes. Toutefois, ces firmes respectent les libertés individuelles et collectives. Au demeurant, elles ne sont jamais entrées en guerre contre Microsoft. Elles souhaitent simplement pouvoir vivre et se développer aux côtés de la société de Bill Gates. Le problème est que lui rejette cette émulation. Il se bat donc à la fois contre ses concurrents pour les faire disparaître [3], et pour renforcer sa position dominante avec TCPA-Palladium.

Autrement dit, Microsoft occupe de fait une position monopolistique, et en abuse. La firme refuse à chacun, sociétés concurrentes et individus utilisateurs, la possibilité d’exercer sa liberté : liberté de choisir, liberté d’entreprendre, liberté d’agir. Ce faisant elle vérifie dans les faits que les extrêmes se rejoignent toujours, et que en particulier le capitalisme à la Bill Gates est très proche de l’économie dirigée. Or, ni l’un ni l’autre de ces systèmes économiques n’est bon pour l’homme (l’individu) ou l’humanité (les sociétés humaines).

La direction de Microsoft a gagné les dernières batailles qu’elle a engagées. La firme domine aujourd’hui le monde de la bureautique et celui de l’Internet (même si 80% des serveurs tournent sous Apache, un logiciel libre !). Désormais elle offre même de communiquer une partie du code source de windows aux... gouvernements. La Russie est le premier pays à avoir signé un accord dans ce sens.

Mais ces victoires sont tout sauf définitives. A vrai dire je crois même que la future défaite de la firme est déjà inscrite dans les faits. Que, en effet, le gouvernement du Pérou choisisse Linux plutôt que windows pour équiper son administration pouvait prêter à sourire (voir ceci). Mais désormais que l’Inde construit un "ordinateur des pauvres, le Simputer", à base de Linux (voir cet article), et que la Chine travaille sur une distribution nommée "Red Flag Linux" (voir celui ci), c’est à terme toute la micro informatique mondiale qui va être bouleversée. Car, même si la Chine est tout sauf un modèle de démocratie, nul ne peut croire que, dans ces conditions (la Chine et l’Inde représentent le 1/3 de la population mondiale), Microsoft pourra conserver longtemps son monopole.

Ceci explique sans doute l’extrême violence dont Bill Gates fait preuve contre le libre, à la fois verbalement et dans le lobbying qu’il pratique en faveur des brevets logiciels. Une extrême violence qui, de mon point de vue, témoigne du fait qu’il sait... pouvoir perdre, sinon avoir déjà perdu.

En attendant ce jour (dans deux ans ? dix ? trente ?), ce qu’il nous propose pour aujourd’hui et demain, au travers de TCPA/Palladium, c’est la réalisation de la fiction d’Orwell (voyez ceci), qui n’est pas autre chose qu’une dictature. Raison pourquoi il faut que chacun se bouge, contre cela, qui n’est pas inéluctable.

Avant d’être un écologiste, je suis un démocrate. Ma bible, c’est la déclaration universelle des Droits de l’Homme (elle est consultable ici).

Microsoft aujourd’hui viole l’article 30 de ce texte dont je rappelle qu’il est un des préambules de notre constitution. La société Mandrake est une des très rares entreprises capable de faire rempart à ce monopole liberticide. Elle est aujourd’hui en très grand danger. Il ne faut pas qu’elle meurt. AIDEZ LA en vous connectant sur cette page.

Raymond


P.-S.

Plus d’infos sur tout ça dans les pages de Linux-Nantes, le lug local à votre service.

Ce texte est de Raymond Leduc, corrigé par la liste Linux-Nantes, et mis en page par Vincent Correze


Notes

[1] Présentation du libre.

[2] voyez ceci.

[3] Microsoft est opposé à la licence GNU, et fait du prosélytisme en faveur des brevets logiciels.

Au sujet de la licence GNU, voyez cet article. La liberté des logiciels ne signifie pas nécessairement "gratuité". La licence GNU est conçue pour assurer la liberté de distribuer des copies des programmes, gratuitement ou non, de recevoir le code source ou de pouvoir l’obtenir, de modifier les programmes ou d’en utiliser des éléments dans de nouveaux programmes libres, en sachant que l’utilisateur y est autorisé.

Afin de garantir ces droits, ses auteurs ont dû introduire des restrictions interdisant à quiconque de les refuser ou de demander d’y renoncer. Ces restrictions imposent en retour certaines obligations si l’utilisateur distribue ou modifie des copies de programmes protégés par la Licence. En d’autre termes, il leur incombera en ce cas de :
- transmettre aux destinataires tous les droits qu’ils possèdent ;
- expédier aux destinataires le code source ou bien tenir celui-ci à leur disposition ;
- leur remettre cette Licence afin qu’ils prennent connaissance de leurs droits.

Au sujet des brevets logiciels, voyez :
- l’ABUL
- Eurolinux.

Sous la pression américaine (en particulier les firmes informatiques et de communication), les autorités européennes envisagent de légaliser en Europe les brevets logiciels. Cela aurait des effets dévastateurs sur l’innovation et la concurrence d’abord, sur... les services publics et les libertés ensuite, car ce serait la porte ouverte au dépôt de brevets logiciels sur les méthodes de gestion, d’éducation et de santé !

1 Message

  • > Il faut sauver Mandrake ! 8 juillet 2003 04:49

    send moi linux free ... que je peu installler avec windows pour tryout

    cedheb@hotmail.com

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0