Tux aux hermines
Accueil du site > Les Documentations > La gravure en ligne de commande 8-)

La gravure en ligne de commande 8-{)

jeudi 8 août 2002

CDRECORD et Cie en mode « ligne de commande et brut de fonderie »

Cette explication de base suppose que vous savez accéder à votre compte « root » en ligne de commande. (mais les vrais informaticiens n’utilisent que ça, non ?), que vous connaissez un minimum la manipulation de Linux, que vous savez ce qu’est un répertoire et un fichier et que vous savez où ils sont, où les mettre, comment les créer etc... Pour la création des images ISO, il est bon de connaître aussi un peu la commande mount.

Préalable :

Si vous utilisez un graveur IDE, il faut que l’émulation ide-scsi soit installée sur votre système pour utiliser les commandes ci-dessous. Pour le savoir utilisez la commande lsmod et regardez si dans le résultat apparaît une ligne commencant par ide-scsi. Sinon, faites appel à un expert pour installer cette émulation :-)

Conventions :

Les commandes de gravure font souvent appel à un pilote de périphérique. Appelé device en anglais, son abréviation est souvent dev ou d dans les commandes. Pour cdrecord vous devez déterminer quel est le device reconnu. C’est une suite de chiffres séparés par des virgules. La plupart du temps il s’agit de 0,0,0 sur les sytèmes avec un graveur ide. Dans le cas d’une machine déjà équipée d’une carte contrôleur SCSI, ce sera différent. Sur ma machine, qui possède une de ces cartes, le device est 1,0,0 . ATTENTION : une erreur sur le device peut entrainer un plantage irrécupérable de votre ordinateur, vous obligeant à un reset physique. Vous êtes prévenu, bien que le cas soit rare.

Pour savoir quel est le device utilisé, commencez par décharger le module ide-scsi avec la commande rmmod ide-scsi puis rechargez le en faisant modprobe -v ide-scsi Regardez bien le résultat de la commande, la ligne attached scsi cdrom sr0 at scsi1, channel 0, id 0, lun 0 vous donne tout les renseignements nécessaires. Le device est composé du numéro de l’interface scsi, 1 dans ce cas du numéro d’id, 0 et du numéro lun, 0. Donc le device est 1,0,0 Une ligne du genre attached scsi cdrom sr0 at scsi0, channel 0, id 6, lun 0 donne un device 0,6,0 OK ? Si la commande modprobe n’est pas assez ’bavarde’, regardez dans le répertoire /proc avec la commande : cat /proc/scsi/scsi . Les Host, Id, et Lun de votre graveur, vous donnent les bonnes valeurs. Une méthode plus simple est d’utiliser la commande cdrecord -scanbus, qui donne un état complet des périphériques SCSI, mais il se peut qu’elle plante la machine.

Dans la suite des exemples, le device sera 1,0,0 . Remplacez le par la valeur de votre système. Pour graver des répertoires ou un cd-rom complet il vous faudra fabriquer une ’image ISO’ sur disque des données que vous voulez graver. La gravure directe depuis un autre lecteur de Cdrom est également possible, mais nous ne sommes pas là pour copier des CD, n’est ce pas ? Nous voulons juste sauvegarder nos données et créer des compilations de nos cd audio persos préférés.

Obtenir des infos sur un CDR ou un CDRW (avec le CD inséré dans le graveur !) :

cdrecord -atip dev=1,0,0 Très intéressant pour connaitre la qualité et la vitesse réellement supportée par un cd vierge.

Créer une image ISO nommée image.iso d’un répertoire nommé mon_repertoire :

mkisofs -R -o image.iso mon_repertoire

Vérifier une image ISO :

La monter par mount image.iso -r -t iso9660 -o loop point_de_montage Faire par exemple ls point_de_montage pour vérifier que l’image ISO est complète. Démonter l’image ISO par umount point_de_montage.

Graver une image ISO :

cdrecord -v speed=2 dev=1,0,0 image.iso

Le paramètre speed correspond à la vitesse du graveur. Faites des essais et méfiez vous des vitesses annoncées, surtout avec des CD RW

Au cas ou vous utiliseriez un CD réinscriptible pour vos essais,

Effacement rapide :

cdrecord -v -speed=2 -force dev=1,0,0 blank=fast

Effacement complet (long) :

cdrecord -v -speed=2 -force dev=1,0,0 blank =all

Pour l’audio :

Création des pistes audio par extraction d’un CD complet :

Le cd audio est placé dans le lecteur de cd ’ordinaire’, /dev/cdrom chez moi.

cdda2wav -v255 -D/dev/cdrom -B -Owav -x

Récupération de la piste n° 1 d’un CD audio

cdda2wav -v255 -D/dev/cdrom -Owav -x -t1 mapiste.wav Le paramètre est -tn° de la piste. Le fichier s’appellera mapiste.wav

Gravure des pistes extraites :

cdrecord -v -speed=2 dev=1,0,0 -useinfo *.wav

Pour le reste, une lecture attentive des man de cdrecord, mkisofs et cdda2wav ne peut être que pleine d’enseignements....

Enfin, muni des renseignements glanés en ligne de commande, vous pourrez ’tâter’ de l’interface graphique en maîtrisant un peu plus les paramètres requis.

Bon courage.

P.-S.

Ce document est placé en licence libre de type ’FDL’. Vous pouvez le diffuser, l’amender et le compléter librement. Faites-y simplement figurer le nom du rédacteur d’origine.

Claude RELAIX Août 2002.

2 Messages de forum

  • > La gravure en ligne de commande 8-{) 11 février 2003 11:55, par Sébastien Lardière

    Pour infomation et toujours en ligne de commande, je connais deux outils bien pratique :

    abcde, qui permet d’encoder un cd directement en ogg, après avoir consulter la base freedb.org

    et mp3burn qui permet de graver des mp3 ou ogg directement depuis la ligne de commande.

    Ces deux commandes sont disponible dans la Debian Woody, dans les paquets éponymes.

  • Complément 18 mars 2003 13:58, par gyo

    À propos de la création d’une image iso, si on veut que le cd soit correctement lisible sous windows il faut rajouter l’option -J à mkisofs (extension joliet).

    Voir en ligne : léa linux

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0