Tux aux hermines
Accueil du site > L’événement > Linux-Nantes sans Scopitone 2003

Linux-Nantes sans Scopitone 2003

Echo errant : << Le ministère de la Culture doit être aussi le ministère de l’Économie de la culture.>> Ministre français [ Jean-Jacques Aillagon ] Extrait du journal Le film français - 16 Mai 2003

jeudi 3 juillet 2003

A l’Ouest, à la suite du festival de Rennes "Les tombées de la nuit" c’est au tour de "Scopitone" à Nantes, d’interrompre son élan.

De ce fait, après 6 mois de préparation et de travail, il faut se rendre à l’évidence, la participation de LNA à Scopitone 2003 n’a pas lieu. C’est une grande perte pour nous tous et en particulier pour l’Olympic, l’association organisatrice de Scopitone qui soutient les artistes et les associations créatrices.

Avant toutes choses nous voudrions rendre hommage à l’équipe de l’Olympic pour son soutien inconditionnel de la raison d’être du Logiciel Libre. Outre les risques qu’elle a prise en accueillant le monde associatif du numérique comme partie intégrante du festival et que cet arrêt porte un coup de butoir compromettant son existence même, rappelons que c’est aussi l’Olympic qui accueille les "Linux-Party" qu’organise Linux-Nantes chaque printemps.

En dehors du fonctionnement, les pertes pour le Logiciel Libre sont aussi évidentes :

- publiques : c’était l’occasion rêvée d’aller au delà de la simple présentation des capacités d’utilisation bureautique des logiciels libres. Avec la présence de nombreux créatifs d’arts numériques utilisant le "Logiciel Libre", le public aurai pu se projeter créateur lui même. Ainsi, soutenu par de nombreuses conférences sur le sujet, un public "inconscient" pouvait, dans un cadre créatif, formuler une perception nouvelle du LL et peut-être trouver enfin une raison de le défendre ;

- associatives : avec le Logiciel Libre certaines associations comme APO33, créatrice d’interactions sonores, mais aussi Makiz’art, eMotion Studio, Médiagraph, ARPEJ, RezoCitoyen, ADIASC, CQFD Corp, Webdesign Factory, Indymédia.org, les Pixoïdes, les Webproducteurs, l’école de Design Nantes Atlantique et l’école d’Arts plastique de Saint-Nazaire, Videozart, Cinétic et Aquabassimo, Nantes Wireless et nous même avons trouvées un véritable terrain d’expérience et de créativité. Certaines sont aujourd’hui considérées comme source d’émergence de l’art numérique post-institutionnel. En se rencontrant sur un "espace scénique commun" elles pouvaient "résonner" ensemble, amplifiant du même coup ce mouvement d’émergence ;

- techniques : comme pour d’autres associations, LNA a beaucoup investi en installations, mises en oeuvre, tests et réglages techniques. Sa collaboration avec l’Université de Nantes et l’association Nantes Wireless (réseaux sans fil) lui permettait de bénéficier d’infrastructure et de réseaux de puissances inhabituelles en public. Dans ce contexte, elle pouvait valider de nouvelles compétences sur des manipulations audio/video de hautes qualités sur le réseaux. Et ce avec les LL bien sur !

- artistiques : dans un contexte de démonstrations de création temps-réel, un projet comme le Challenge Blender s’adressait directement au milieu créatif. La diffusion des créations sur écrans géants et par internet au fur et à mesure de leur génération pouvait démontrer les possibilités de Blender, lancer une nouvelle génération de créateurs l’utilisant et accroître l’aura du LL auprès des écoles enseignant les arts numériques. Mais ceci n’est qu’un exemple, d’autres associations devaient aussi présenter des oeuvres bénéfiques artistiquement pour le LL.

- médiatiques : la place très spécifique que tient Scopitone dans le paysage des festivals classiques fournit au LL une nouvelle voie et une nouvelle voix que les médias n’auraient pu manquer de relayer.

- politiques : Jean-Marc Ayrault, Député-Maire de Nantes devait inaugurer Scopitone sur notre ’Espaces de Pratiques’. Ce rendez-vous manqué nous enlève toute possibilité d’alerter par les faits de la nécessiter de protéger le LL en soulignant notamment les dangers du brevet logiciel que les Députés Européens risquent de définitivement approuver en Septembre. Souhaîtons qu’il puisse prendre connaissance des 650 lettres d’opposition envoyées la semaine dernière aux députés concernés ;

Mais ne meurs pas qui veux ! Et arrêter tant de volontés et de générosités n’est pas plus simple.

Comme nous, les autres associations n’ont pu s’ouvrir vers tous ces autres acteurs culturels. Elles sont en manque des mêmes choses que LNA : "la suite". Nous sommes toujours en contact, le réseau existe, nous pouvons le faire vivre.

Pour l’instant il faut rebondir !

De son coté, l’Olympic organise une soirée concert avec certains artistes qui venus de trop loin pour repartir de suite ont préféré rester à Nantes et participer à cette soirée. L’entrée, à discrétion servira à réduire les pertes.

Linux-Nantes Association propose d’accueilir les associations du lieu de jour ce Samedi dès le début de l’après-midi et pouquoi pas de prendre le temps de dîner ensemble. L’espace de l’Atelier nous est entièrement réservé.

3 Messages de forum

  • > Linux-Nantes sans Scopitone 2003 3 juillet 2003 21:53, par Michel Dughéra, président de Rézocitoyen (Nantes)

    Merci pour cet article qui traduit bien le sentiment de déception que nous partageons,
    merci aussi pour l’initiative de samedi qui nous permettra de repartir vers d’autres projets dès la rentrée.
    Je m’en vai de ce pas inviter les adhérents de Rézocitoyen qui le peuvent à y participer et pourma part je me joindrai à vous samedi.

  • > Linux-Nantes sans Scopitone 2003 3 juillet 2003 22:15, par Eric Boistard

    Salut stéphane,

    Mille mercis pour ce soutien et cet article. Je l’ai transmis à l’assistante de JM Ayrault. En espérant qu’il le lise. nous espérons remonter, avec vous, d’ici la fin de l’année l’espace multimédia de Scopitone.
    Avec toutes nos amitiés.

    Eric Boistard.

    • > > Linux-Nantes sans Scopitone 2003 4 juillet 2003 10:12, par Stéphane Audo

      Bravo, ne baissons pas les bras !
      Puisque l’ouverture de l’été par Scopitone n’à pas lieu, pourquoi ne pas nous reporter exceptionnellement sur sa fermeture en s’insérant dans "Les rendez-vous de l’Erdre" qui ont lieu cette année les vendredi 29, samedi 30 et dimanche 31 Aout.
      Pour simplifier, nous pourrions organiser ce rdv sur une seule journée !

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0