Tux aux hermines

Tux

vendredi 6 avril 2001, par Christophe « CHiPs » Petit, Vincent Correze

Tux est la glorieuse machine de Linux-Nantes accessible sur Internet.

Linux tux 2.2.19-compact #1 Thu Nov 1 20:06:49 EST 2001 i586 unknown

La Machine

tux sert essentiellement de serveur HTTP, SMTP, CVS et pour Sympa, le gestionnaire de listes.

Jusqu’à décembre 2000, c’était un Pentium 75 avec 32 Mo de RAM et 500 Mo de disque. Depuis, nous sommes passés à la classe au dessus (!) : Cyrix P166+, 48 Mo de RAM EDO, 1,7 Go de disque IDE, avec une Debian 2.2 (potato) à la place de la 2.1 (slink). Voir plus bas pour l’histoire de la première version, que j’ai éteinte la mort dans l’âme avec 384 jours d’uptime...

Les logiciels installés, outre le noyau 2.2.19 et les utilitaires de base, vont de Apache + PHP4 à Postfix en passant par PostgreSQL, mySQL, SPIP, Sympa, CVS et SSH.

Pour la petite histoire, l’installation finale, avec la reprise des données de l’ancien disque, la compilation de PostgreSQL 7, l’installation de Sympa, la configuration des comptes-utilisateurs et autres joyeusetés nous a pris toute une nuit, à bruspal et à moi (CHiPs). Et lors de la mise en exploitation, la machine trouvait son disque quand elle était posée sur un bureau, mais jamais quand elle était posée sur l’étagère en salle blanche, ce qui m’a valu un démontage et remontage et une journée de retard dans la mise en route...

Matériel

La config est la suivante :

ElémentDescriptionProvenanceNotes
Boîtier Mini-tour Claude -
Carte-mère Triton de base CHiPs -
CPU Cyrix P166+ CHiPs On s’en contentera !
RAM 2 SIMMs 16 Mo EDO + 2 SIMMs 8 Mo, soit 48 Mo CHiPs -
Ecran 14 pouces VGA Franck Est-il encore branché ?
Vidéo VGA 256 Ko ISA CHiPs La machine fonctionne toujours en mode texte seulement.
Clavier 102 touches Bull Linux-Nantes Il ne sert jamais ;-)
Lecteur de disquettes 3,5 pouces - 1,44 Mo Claude Et lui non plus !
Disque 1 disque IDE de 1,7 Go Sébastien G. -
Réseau Compatible NE 2000 10 F C’est suffisant
Divers Visserie, nappes, cordons, câbles, etc... Claude, CHiPs, Alain, SIGMA -
Hub 8 ports standard - -

Logiciel

Cette partie est à rédiger, et devrait comprendre :

- la distribution installée : Debian 2.2 (potato) ;
- la liste des logiciels installés les plus importants ;
- la configuration de Apache/PHP/PostGreSQL ;
- la configuration de CVS côté serveur, avec la mise à jour automatique du site web à chaque commit ;
- la config de MySQL avec sauvegarde quotidienne de la base ;
- la config de SPIP ; ...

Un peu d’histoire...

Pour la postérité, voici le texte racontant la génèse de tux 1er :

Il est composé de bouts et de morceaux récupérés un peu partout, et sa gestation fût un peu plus longue que prévue...

Voici donc un résumé de l’histoire de sa construction.

Au départ, Claude avait dit lors d’une de nos réunions au Flesselles qu’il disposait d’une machine qu’il pouvait prêter à longue échéance. Manque de bol, la Loi de Murphy aidant, elle ne fonctionnait plus bien du tout le jour où il a voulu la remettre en route.

Le jour même, il y avait une braderie de pièces à 10 F dans un magasin nantais (du style ni repris ni échangé ni garanti, à ce prix là on ne peut pas tout avoir ;-), Claude et CHiPs sont allés voir et ont ramené pas mal de choses, dont les composants marqués 10 F dans le tableau ci-dessous, et d’autres qui leur ont fait perdre pas mal de temps, le temps de s’apercevoir qu’ils ne fonctionnaient pas ou mal :-(

La machine a été montée par Claude et CHiPs, et après divers avatars concernant les disques durs (le premier disque IDE à 10 F avait des problèmes, puis la machine fonctionnait avec certains disques SCSI et pas avec d’autres), elle est passée dans les mains d’Alain, qui a fini par déterminer que la très vieille carte Hercules 8 bits (un truc complètement anté-diluvien) que CHiPs avait mis en attendant d’avoir une écran VGA faisait des méchancetés bizarroïdes à la carte SCSI quand on y branchait les disques provenant de SIGMA (finalement, c’était peut-être un conflit d’IRQ entre le port parallèle de la carte vidéo et la carte SCSI).

Une fois repassé en VGA (avec une carte guère plus moderne), l’installation de Linux a été faite par Alain, qui a mis ce qu’il connaît bien, c’est à dire une Slackware (CHiPs aurait mieux aimé que ce soit une Debian, mais il y a eu un problème avec le CD lors de l’installation ;-), un noyau 2.2.10, sendmail pour le courrier, apache pour le web, ssh pour faire l’administration à distance et sécurisée de la machine, et un serveur pop3 pour le mail local.

Le vendredi 19 juin 1999 au soir, tux a été mis en ligne, mais il n’a pas passé le week-end : le disque 0 a apparemment rendu l’âme le dimanche soir... Alain s’est donc remis à la tâche, et il a fini par coller un disque de 500 Mo IDE, avec une Debian 2.1, un noyau 2.2.10, Apache, Sendmail, SSH2, etc...

C’est tout pour aujourd’hui ;-)

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0